Numéro 12 - 27 septembre 1996 - Stratègie : Geèves Sèlectiveset Progressives


Numéro 12 - 27 septembre 1996 - Stratègie : Geèves Sèlectiveset Progressives




NOUS NÉGOCIONS EN VUE D'UN RÈGLEMENT MAIS NOUS SOMMES PRÊTS À LUTTER : ÉCHÉANCE DE GRÈVE LE 2 OCTOBRE À 23 H 59

«Plus nous approchons du délai de grève du 2 octobre, plus il est clair que les négociations de 1996 sont parmi les plus difficiles jamais connues, a déclaré Buzz Hargrove, président des TCA. Je ne pourrai jamais dire à quel point c'est difficile d'amener GM à revenir sur ses décisions sans sortir en grève. Les projets déjà annoncés par General Motors toucheront 5 500 travailleurs : vente ou fermeture de l'usine de fabrication d'Oshawa et de l'usine de garnitures de Windsor, octroi à des sous-traitants du travail de 553 assembleurs d'automobiles et de camions à Oshawa, et liquidation de l'usine d'essieux de St. Catharines. En outre, environ 240 emplois des installations de Boisbriand, London et Woodstock sont sur la liste des contrats de sous-traitance.»

«À la fin d'août, le comité de négociation de GM a commencé à étudier certaines stratégies visant à faire pression sur GM. L'une d'entre elles consiste en des arrêts de travail sélectifs et progressifs. Au lieu de paralyser GM au complet après l'échéance du 2 octobre, nous fermerions certaines installations immédiatement, d'autres quelques jours plus tard, pour finir par un arrêt de travail complet dans les 7 jours.»
«L'objectif de cette stratégie est de faire savoir aux dirigeants de GM que nous ne voulons pas déclarer la guerre, mais que nous sommes prêts à tenir notre bout, ce qui implique une grève générale si nécessaire. Cette stratégie aurait pour résultat qu'après un premier arrêt de travail à un endroit donné, GM subirait davantage de pression pour négocier afin d'éviter d'autres grèves ailleurs.»

Si nous n'arrivons pas à nous entendre sur un projet de règlement d'ici le mercredi 2 octobre à 23 h 59, nous pourrions proposer des arrêts de travail aux usines d'Oshawa et de Boisbriand. L'usine de St. Catharines serait ensuite en grève à compter du dimanche, 6 octobre, à 23 h 59. Mercredi, le 9 octobre, à 23 h 59, tous les travailleurs restants se joindraient aux autres installations de GM pour stopper les opérations.

M. Hargrove a ajouté : «Étant donné que la menace que GM fait planer sur nos emplois constitue un important problème, je crois que cette stratégie maximisera nos chances de renverser ses décisions.»

«Pour mener à bien les grèves sélectives et progressives, nous avons besoin de l'appui absolu et enthousiaste des dirigeants et des membres afin de maintenir la pression sur GM pour sauver nos emplois.»

«Les membres et les dirigeants de toutes les collectivités devront être solidaires dans cette bataille qui sera probablement la plus difficile jamais connue.»

Dave Vyse, président du Comité central de négociation TCA/GM, a ajouté : «Non seulement cette stratégie maintiendra GM sous pression jusqu'à l'échéance de grève, mais la pression continuera d'augmenter si nous ne pouvons en arriver à un règlement.»

«L'année 1996 n'est pas une année de négociation normale, selon Buzz Hargrove. Ce dont il est question, c'est de notre capacité à forcer les grandes entreprises à travers le monde à accepter de nouvelles normes morales lorsqu'elles sont rentables. Il est question de renverser les décisions que les entreprises entendent mettre en oeuvre. Il est question de l'unité et de la solidarité de nos membres, des dirigeants syndicaux de GM; en fait, du syndicat dans son ensemble.»
Buzz Hargrove conclut en ces termes : «Le message que nous voulons envoyer aux hauts dirigeants de GM est le suivant : nous voulons un règlement qui contient un engagement à maintenir nos emplois. En recourant aux grèves progressives, nous démontrons que nous ne déclarons pas la guerre, mais que nous sommes prêts à paralyser toutes les installations de GM pour défendre nos emplois si c'est nécessaire.»


DÉLAI DE GRÈVE MERCREDI, LE 2 OCTOBRE, À 23 H 59



Print Print  Send to a friend Send to a friend  Feedback Feedback