Numéro 10 - 16 septembre 1996 - La Seconde Offre Économique De Chrysler Est Décevante


Numéro 10 - 16 septembre 1996 - La Seconde Offre Économique De Chrysler Est Décevante




«ON EST BIEN LOIN DE LA FIN, ET IL RESTE BIEN PEU DE TEMPS», DÉCLARE BUZZ HARGROVE

«Je suis déçu, et c'est peu dire», a déclaré Buzz Hargrove, président des TCA, après avoir pris connaissance de la seconde offre économique faite dimanche matin par Chrysler.

«C'est préoccupant et insultant de constater que la compagnie s'obstine à exiger des concessions au titre des soins de santé, a-t-il ajouté. Nous n'emprunterons pas le chemin des concessions en cette époque où Chrysler réalise des bénéfices records. Nous ne permettrons pas que nos membres se voient transférer les coûts des soins de santé dont Harris et Chrétien tentent de se débarrasser. À elle seule, cette question justifiera une grève.»

Sur les sujets de la sous-traitance, du temps de congé et du recours à des sous-traitants de l'extérieur qui viennent sur place faire le travail de production et des corps de métiers, Buzz Hargrove a déclaré : «On est bien loin de la fin, et il reste bien peu de temps. Je ne suis pas convaincu que Chrysler ait accepté de reconnaître le principe du «droit exclusif au travail» dans les présentes négociations. Les travailleurs fabriquent des produits de qualité, d'une façon productive et à un coût raisonnable, et ces produits génèrent des profits pour les entreprises. Les travailleurs et les collectivités où sont situées les usines méritent leur part de ce succès.»

La seconde proposition que la compagnie a présentée au syndicat dimanche après-midi contient du bon et du moins bon.
Selon M. Hargrove, la compagnie reconnaissait le problème de la sous-traitance dans sa première proposition et disait de se fier à elle. «La deuxième proposition de la compagnie constitue une faible lueur d'espoir – au bout d'un très très long tunnel. Elle reconnaît le problème et le principe syndical du droit exclusif au travail, mais elle dit encore de se fier à elle. Elle continue de se réserver le droit unilatéral d'offrir sans restriction le travail en sous-traitance.»

Par ses propositions en faveur d'un salaire moindre à l'embauche et du prolongement de la période avant d'atteindre le salaire normal, Chrysler tente de créer une «deuxième classe de citoyens dans le lieu de travail».

Le comité d'examen, les sous-comités et les comités locaux prévoient travailler jour et nuit jusqu'à l'échéance du 17 septembre.

«Nous avons droit à notre part de succès», a déclaré Ken Lewenza, président du comité central des TCA chez Chrysler. J'ai rappelé ce matin à Chrysler qu'elle a versé des millions à Lee Iacocca et Kirk Kerkorian pour qu'ils renoncent à leur projet de prendre le contrôle de la compagnie.»

Buzz Hargrove et Ken Lewenza sont conscients que les membres sont déterminés à faire la grève pour les questions-clés et contre les concessions.

LES RÉSULTATS DU VOTE DE GRÈVE SERONT PUBLIÉS LE DIMANCHE 25 AOÛT


Print Print  Send to a friend Send to a friend  Feedback Feedback